Vous avez la possibilité, si vous êtes majeur, d’établir des directives anticipées précisant les conditions que vous souhaitez voir appliquer à la fin de votre vie dans le cas où vous seriez hors d’état d’exprimer votre volonté.

Ces directives peuvent autoriser le médecin dans le cadre d’une procédure collégiale à prendre la décision de limiter ou d’arrêter vos traitements alors que les poursuivre relèverait d’une obstination déraisonnable.

 

Le document écrit doit être daté et signé par vous-même, vous devez mentionner vos noms, prénom, date et lieu de naissance.

Sa durée de validité est de 3 ans. Il peut être conservé dans le dossier de votre médecin traitant, le dossier médical si vous êtes hospitalisé, par vous-même, la personne de confiance ou un proche.

Ces directives peuvent être renouvelées, modifiées ou révoquées par la suite.

 

Si vous avez établi ces directives anticipées, vous pouvez le signaler au cadre de santé du service.